Bodega Otazu

La nouvelle cave est une merveille architecturale, une cathédrale du vin qui intègre les technologies de production les plus avancées ainsi que tout le savoir-faire de plusieurs générations.

Au cœur d’un paysage de rêve, abrité par le rocher d’Etxauri, flanqué des massifs du Sarbil et du Perdón, et avec la rivière Arga comme frontière naturelle, Bodega Otazu a récupéré un morceau important de son histoire en perpétuant l’art de faire du vin.

Pendant des siècles, la vigne a été l’une des plus grandes richesses agricoles, sinon la principale, des bassins prépyrénéens de Navarre, dont la capitale du Royaume, Pampelune, était autrefois un important centre viticole où l’on estime qu’environ 2 000 paysans vivaient de cette culture.

Déjà aux XVe et XVIe siècles, les terres du Señorío de Otazu étaient dédiées à la culture et à l’élaboration du vin, comme en témoignent les ustensiles et pressoirs de cette époque, qui sont actuellement conservés au musée de la Bodega Otazu.

Dans les archives de Navarre, dans la partie consacrée à la cuisine et à l’alimentation de la cour de Carlos III (1411 – 1425), les vins d’Eriete et du Val de Etxauri (actuellement Otazu) figurent parmi les plus appréciés.

À cette histoire de vin et de vignoble vient s’ajouter le poids de l’entité Bodega Otazu. Cette ancienne cave de style français a été construite en 1840 au centre géographique du domaine et peut accueillir jusqu’à de 200 000 litres en fûts de chêne. La Bodega Otazu fut une révolution à l’époque car sa cave était séparée du centre urbain. Cent cinquante ans plus tard, la cave existante a été remodelée et une nouvelle a été construite de façon à communiquer avec la précédente.

Achevée en 1998, la nouvelle cave est solennelle comme les nefs de nos cathédrales, mais avec le recueillement et l’obscurité furtive des monastères romans primitifs.

Histoire de Bodega Otazu

No post found